Close Menu

SÉCURITÉ DU BISPHÉNOL A

Les autorités du monde entier ont à diverses reprises examiné et confirmé la sécurité du Bisphénol A (BPA) dans ses utilisations prévues.

L’autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA), l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA), la Commission nationale de santé et de planning familial de la République Populaire de Chine (NHFPC), le ministère japonais de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, Santé Canada, l’OMS et bien d’autres agences de réglementation à travers le monde ont conclu, en se fondant sur la grande quantité de preuves scientifiques disponibles, que ce produit chimique intermédiaire ne posait aucun problème pour la santé humaine si utilisé de la manière prévue.

Avis des autorités européennes : l’exposition au BPA ne pose aucun risque pour la santé du consommateur

En janvier 2015, l’autorité européenne de sécurité des aliments (European Food Safety Authority, EFSA) a publié son avis scientifique complet le plus récent concernant la sécurité du BPA. Cet avis combine l’évaluation par l’autorité tant de l’exposition que des aspects de santé, et prend en compte les observations reçues des autorités nationales et des parties prenantes après une vaste campagne d’engagement et de consultation. L’EFSA a conclu à l’absence de risque pour la santé du consommateur dans le cas d’une exposition au BPA de l’alimentation.

L’avis des autorités américaines : Le BPA est sans risque aux niveaux actuels présents dans les aliments

La Food and Drug Administration des États-Unis (US FDA) examine régulièrement la sécurité de l’exposition au BPA par les matériaux destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires.

L’opinion actuelle de la FDA, basée sur son évaluation de la sécurité la plus récente, est que le BPA est sans danger aux niveaux actuels présents dans la nourriture.

Sur la base de l’examen de sécurité les informations disponibles de la FDA confirment toujours la sécurité du BPA pour les utilisations approuvées dans les emballages et contenants alimentaires.

L’avis des autorités canadiennes : Aucun risque pour la santé n’est prévu par l’utilisation d’emballages alimentaires exposés aux niveaux actuels de BPA

En 2012, Health Canada a procédé à une évaluation de l’exposition probabiliste d’exposition reposant sur un certain nombre d’enquêtes spécialisées.

eci a permis de comprendre que les évaluations de l’exposition alimentaire sont inférieures à celles estimées au cours de l’évaluation précédente effectuée en août 2008.

Par conséquent, comptes tenu des preuves, les résultats de l’évaluation précédente sont restés identiques et la direction des aliments de Health Canada a maintenu ses conclusions selon lesquelles l’exposition alimentaire actuelle au BPA par son utilisation dans les emballages de denrées alimentaires n’implique aucun risque pour la santé de la population en générale, y compris pour les nouveau-nés et les enfants en bas âge.

L’avis des autorités chinoises : Le BPA est inoffensif et approuvé pour être utilisé dans les emballages, conteneurs et enveloppes de denrées alimentaires

En 2011, la Commission nationale de santé et de planning familial de la République Populaire de Chine (NHFPC) a conclu que la migration du BPA depuis les matériaux destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires est très faible et n’a décelé aucun impact néfaste pour la santé humaine.